Sommeil Réparateur →Les Parents Perdent le Sommeil à Cause de leurs Enfants

Lorsque l’on est parent il est normal de s’inquiéter pour son enfant et cela des son plus jeune âge. On trouve toujours une raison de s’inquiéter pour eux lorsqu’ils sont petits: Ont- ils assez d’heures de sommeil ? Est ce qu’ils mangent sainement? Sont-ils bien à l’école ? et des tas d’autres questions que l’on peut se poser et qui nous empêchent d’avoir un sommeil réparateur.

 

Mais saviez vous que cela continue à l’âge adulte ?

Même lorsqu’ils sont des adultes à part entière on s’inquiète toujours pour leur carrière pour leur santé , pour leurs relations et leur bien être général.

Dernièrement une étude américaine a prouvé que de nombreux parents perdent leur sommeil parce qu’ils s’inquiètent toujours autant pour leurs enfants.

Une étude menée à la State Institute de New York par Amber J.Seidel a mis en relation l’inquiétude des parents et les influences sur leur sommeil et l’âge de leurs enfants lorsqu’ils grandissent.

Dans une interview sur BS News voici ce qu’elle affirmait:

Je pense que beaucoup partagent cette valeur, mais je pense qu’une grande partie de la socialisation dans notre culture est axée sur la famille lorsque les enfants sont plus jeunes. Je cherche à étudier des sujets qui nous aident à comprendre que la famille continue d’être un élément central de notre vie à l’âge adulte et j’encourage à prendre en compte les influences familiales dans toutes les situations.

Pourquoi les parents n’ont plus de sommeil réparateur?

Cette étude a été publiée dans la revue The Gerontolist et a impliqué 186 couples hétérosexuels d’âge moyen. Les trois questions principales étaient les suivantes :

  • Quel soutient offrez vous à vos enfants ?
  • A quel point êtes vous stressés ?
  • Combien d’heures et de minutes par nuit dormez vous généralement ?

Les parents ont été invités à évaluer les différents types de soutient qu’elles apportaient à leurs enfants adultes sur une échelle d’1 à 8.

1 point était attribué en cas d’aide quotidienne et 8 en cas cas d’aide inférieure ou égale à 1 fois l’an.

Les types d’aide allaient de l’aide pratique (financière par exemple) au soutien affectif en passant par des conseils et des discussions sur les évènements quotidiens.

Les parents ont également noté à quel point ils trouvaient stressant d’aider les enfants adultes et combien ils s’inquiétaient pour eux sur une échelle de 1 à 5 1 étant” pas du tout” et 5″ beaucoup”

Enfin les participants ont indiqué leur temps de sommeil pour chaque nuit.

Les épouses ont déclaré dormir environ 6,66 heures par nuit alors que les maris déclaraient dormir 6,69 heures par nuit.

Les résultats de l’enquête

Les résultats ont montré que pour les maris, le soutien qu’ils apportaient à leurs enfants adultes était associé à un sommeil plus pauvre.

A l’inverse les maris ont déclaré dormir d’avantage lorsque les femmes ont déclaré fournir un soutien à leurs enfants.( Le transfert d’une partie des responsabilités étant partagé, le mari est moins stressé).

Étonnamment aucun impact de ce type n’a été constaté chez les femmes. 

Cependant chez les femmes le sommeil était perturbé par un stress plus important avec leurs enfants. Les niveaux de stress liés à ce problème ne semblent pas affecter la quantité de sommeil des maris.

Dans l’ensemble l’étude à révélé que le soutient en tant que tel affectait les hommes tandis que le stress provoqué par le soutient affectait les femmes.

Seidel émet l’hypothèse que les résultats pourraient être un effet secondaire de la manière dont de nombreux parents sont impliqués dans la vie de leurs enfants adultes de nos jours.

“Les recherches actuelles sur les jeunes adultes suggèrent que les parents et les enfants maintiennent des niveaux d’implication élevés” a-t-elle déclaré. “Bien que les parents et les enfants adultes aient toujours maintenu un certain niveau d’implication, nous constatons une augmentation certaine de ce niveau. Les parents ayant tendance à toujours avoir un œil sur leurs enfants pour les aider dans leur vie de tous les jours n’hésitant pas à voler à leur secours dés qu’un problème se présente.

Seidel affirme que cette tendance, associée à l’émergence de technologies telles que les téléphones portables et les médias sociaux, permet aux parents de mieux comprendre ce qui se passe dans la vie de leurs enfants adultes, ce qui peut susciter d’avantage d’inquiétude.

Les parents peuvent s’aider eux-mêmes à faire face au stress en élaborant des stratégies d’adaptation saines, qui peuvent inclure de meilleures habitudes alimentaires, de l’exercice physique, la pleine conscience, des groupes de soutien ou une thérapie.

“Il est important de se rappeler que les stress n’est pas le problème du stress présent dans notre vie”, déclare Seidel. “C’est l’incapacité à faire face au stress  de manière saine qui peut conduire à une suppression immunitaire”.

Elle suggère également que les parents réfléchissent sur leur niveau d’implication dans la vie de leur enfant adulte, sur la manière dont leurs enfants le reçoit, et s’ils permettent à leur enfant, cherchent à contrôler leur enfant ou apportent un soutien.

Seidel dit que les recherches futures devraient continuer à explorer comment les relations entre les parents et leurs enfants adultes peuvent affecter tous les domaines de la santé et du bien-être.

Si vous avez dépassé l’âge de l’adolescence et que vos parents sont toujours stressés par tous vos mouvements, ou si vous êtes un parent aux prises avec des problèmes de stress pour vos enfants adultes, c’est normal.

Par conséquent, nous proposons plusieurs astuces pour éviter de telles conséquences et pour faire face aux préoccupations constantes et au stress.

Repas équilibrés

Des aliments sains maintiennent le fonctionnement sain du cerveau et favorisent ainsi un sommeil sain.

Exercice quotidien

L’exercice physique présente de nombreux avantages pour la santé et peut vous aider à vous endormir facilement.

Limiter l’alcool et la caféine

Ils aggravent la colère et entraînent des crises d’anxiété et de panique et ne vous permettent pas d’avoir un sommeil assez réparateur. Assurez vous donc de limiter leur utilisation.

Parler à quelqu’un

Vous pouvez vous ouvrir et dire vos inquiétudes à quelqu’un en qui vous avez confiance et ainsi laisser échapper vos sentiments.

Prendre du temps pour soi

Prenez le temps de faire ce que vous aimez, comme écouter vos albums préférés, lire un livre, vous faire masser ou vous promener dans le parc.

Travail communautaire

Trouvez un moyen de participer aux activités de la communauté et de rester en contact avec les autres afin de lutter contre le stress quotidien et de vous détendre.

Tenir un journal

Votre journal peut devenir votre meilleur ami si vous commencez à écrire vos pensées. Cela ne fera de mal à personne et vous pourrez y  exprimer tous vos sentiments.

Cela vous donnera également l’occasion de contrôler votre comportement et votre stress et être plus conscient de la situation réelle.

Cependant continuez d’aimer infiniment vos enfants car car ils se souviendrons toujours de la relation saine et positive avec leurs parents.

Source: Wakeupyourmind.net

 

 

A lire aussi :

Le réveil en sursaut

 

 

 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: