Mon fils ne veut pas dormir seul : 10 Astuces à essayer immédiatement !

un enfant qui ne veut pas dormir seul

Certains parents ont la chance d’avoir des enfants qui dorment toute la nuit, mais rassurez vous, ils sont très rares.

Parfois des enfants qui n’ont jamais posé de problèmes pour aller se coucher, changent totalement d’attitude sans que l’on sache vraiment pourquoi (au grand désespoir des parents).

Ils ne veulent plus que vous quittiez leur chambre et fondent en larmes lorsque vous vous absentez. Ils veulent vous tenir la main pour pouvoir s’endormir (difficile dans ce cas de quitter la chambre en toute discrétion)

Certains enfants usent de la technique de la demande en série : Encore un dernier câlin, une deuxième histoire, l’enfant a soif, envie de faire pipi, il a trop chaud ou trop froid et des demandes incessantes qui lui permettent de retarder l’heure du coucher .

D’autres enfants ne font pas de problème pour se coucher mais apparaissent dans votre salon 10 mn plus tard. Alors comment sortir de cette spirale infernale ?

Mon fils ne veut pas dormir seul : Comment faire ?

 

Voici 10 Astuces à essayer qui pourront peut être vous aider:

1.Le rituel du coucher

Même si vous en avez déjà entendu parler souvent, il est bon de rappeler ce conseil de bon sens : Le rituel du soir est très important pour un enfant qui en a besoin pour se rassurer.

Il a vraiment besoin de retrouver ses repères tous les soirs même si cela vous semble un peu répétitif. Il n’est pas rare d’avoir un enfant qui réclame la même histoire chaque soir. Accordez lui ce plaisir puisqu’il le demande. Le rituel peut parfaitement se composer d’une histoire, suivie d’une petite chanson et d’un gros câlin pour la nuit.

De nombreux experts et spécialistes de l’enfance s’accordent à dire que la routine devrait durer entre 30 Minutes et une heure avant de dormir. Les enfants ont besoin de dormir entre 10 et 11 heures plus les siestes jusqu’à l’âge de 3 ans environ puis de 10 à 13 h en moyenne

2.La “Poupée d’inquiétude” : Mais qu’est ce que c’est ?

Dans certains pays d’Amérique du sud les enfants disposent d’une poupée appelée “poupée d’inquiétude”.  Les enfants peuvent raconter ce qui les inquiète à leur poupée puis la mettent sous l’oreiller. Selon certaines croyances les poupées s’inquiètent pour l’enfant pendant que celui ci dort paisiblement.

Pourquoi ne pas utiliser la même idée en donnant une petite peluche ou une poupée à votre enfant à qui il pourrait confier ce qui le trouble.

3. Attention aux boissons du soir

Se lever pour aller faire pipi est commun à de nombreux enfants qui ne veulent pas dormir. Évitez à votre enfant d’avoir un sommeil interrompu en limitant les boissons le soir après diner. Incitez le également à aller aux toilettes avant d’aller se coucher (peut également faire partie du rituel du soir…)

4. Lumière ou pas lumière ?

Éternel dilemme : Faut il laisser une lumière allumée ou non ?

Les enfants demandent souvent à laisser la lumière allumée parce qu’ils ont peur du noir. Inutile de leur imposer le noir absolu sous le prétexte qu’ils doivent dormir. Laisser légèrement la porte ouverte pour qu’un rai de lumière puisse s’infiltrer permet à certains enfants d’être rassurés.

Il existe actuellement des réveils jour nuit pour enfant qui font également veilleuse douce avec un personnage qui se couche pour indiquer qu’il est l’heure de dormir. Un bon moyen de rassurer votre bout de chou qui se sentira moins seul.

5.L’auto régulation.

La vie n’est pas toujours facile à gérer entre le travail des parents, le transport, le repas du soir et le cérémonial du coucher. Nous sommes parfois pressés de coucher nos enfants pour pouvoir profiter de la soirée et voir un bon film.

Malheureusement (ou non?) les enfants ne sont pas programmés comme des machines !

Chaque enfant a son propre rythme et il ne pourra peut être pas s’endormir au moment qui vous arrange…  Surtout si nos emplois du temps chargés rajoutent à leur stress. Essayons d’en tenir compte sans bâcler le coucher de nos enfants. Dans la limite du raisonnable bien sûr, il ne s’agit pas de les coucher à 22 h 😉

6. La Peur des Monstres

La peur des monstres est très courante chez les jeunes enfants. La peur des monstres est souvent liée à appréhension de l’obscurité (la peur d’être seul dans le noir).  Ne prenez pas cette peur à la légère. Cette peur même si elle vous semble ridicule et anodine est bien réelle.

Ne le grondez pas et ne vous moquez pas de lui

Il faut au contraire le rassurer et lui expliquer que les monstres n’existent pas. N’hésitez pas à regarder avec lui sous le lit ou dans les placards s’il le demande avant de le mettre au lit. Expliquez lui également que vous êtes là pour le protéger et qu’il ne risque rien. Écoutez le pour lui apprendre à faire la distinction entre la réalité et son imagination.

7. Patience et fermeté

Parfois il arrive que l’enfant face une colère au moment du coucher. Pour pouvoir gérer la situation il ne faut pas céder pour le laisser sortir de sa chambre et regarder “encore un peu” la télé avec vous. Restez calme mais ferme pour que votre enfant s’habitue à ce que vous ne cédiez pas. Ne criez pas avec lui mais montrez que vous prenez les bonnes décisions qui s’imposent pour son bien.

8.Le sas de décompression

Si vous essayer de coucher votre enfant alors qu’il vient de passer 1 heure devant les jeux vidéos ou faire des devoirs ou faire un jeu excitant, autant vous prévenir tout de suite ce sera tout simplement mission impossible.

La transition risque d’être trop brusque pour lui !

Vous réussirez certainement mieux à faire dormir votre enfant si vous lui assurez une période de calme qui lui permettra de descendre progressivement vers la phase de sommeil.

9. Le cocon de sommeil

Faites de sa chambre un havre de paix. Ne laisser pas les ordinateurs, la télévision ou un téléphone portable polluer son environnement.

Il faudra s’assurer qu’il fasse pas trop chaud dans sa chambre pour qu’il s’y sente bien. Aidez le à choisir la déco de sa chambre ainsi que ses draps et sa couverture. S’il a peur du noir investissez dans une petite veilleuse.

10.Utilisez des techniques de relaxation

Parfois des techniques de relaxation douces font des merveilles. Une technique employée en auto hypnose consiste à demander à votre enfant de respirer profondément et d’imaginer que son corps devient de plus en plus lourd et qu’il s’enfonce dans le matelas.

Puis demandez lui  d’inspirer profondément et de souffler jusqu’à ce que ses poumons soient vides.  Répétez lentement l’opération 5X. Cette technique est particulièrement efficace si votre enfant est sujet au stress ou à l’anxiété.

 

Enfin n’oubliez pas que tout le” cérémonial du coucher”est une partie importante dans votre relation parent enfant.C’est l’occasion de retrouver votre enfant après une journée de stress et lui permettra de passer une bonne nuit au calme.

Cela renforcera votre relation parent-enfant et créera une ambiance  harmonieuse au sein de votre foyer . Alors pourquoi s’en priver ?

N’hésitez pas à donner vos astuces dans les commentaires…

 

 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: